UN JOUR, UN POÈTE : Silvia Baron Supervielle

In: Un jour un poète

On: 15 mars 2018

Photographie © Odile d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

.

ici l’heure

.

ici l’heure

ne garde

ni n’égare

.

ici l’herbe

se repose

des ruines

.

.

.

que j’arrive

ou que je

parte

.

rien ne se

modifie

.

ne change 

l’éternité

.

.

.

de l’invisible

maître

du désert

.

je suis

l’inassouvi

désir

.

.

.

j’ai prononcé

la syllabe

de ton nom

.

j’ai ressenti

les lueurs

de tes yeux

.

j’ai reconnu

l’éclipse

de ta face

.

.

.

sans relâche

je dresse

un échafaudage

.

dont la planche

s’effondre

après le pas

.

.

.

j’ai abandonné

ma langue

et j’ai marché

longtemps

.

même le rythme

de mon pas

je le quittais

.

même le son

de mon silence

je le perdis

.

.

.

même à moi

revenue

je reste

partie

.

——— 

Silvia Baron Supervielle (Buenos Aires, 1934) – ici l’heure in Après le pas (1997)

.

.

.

Photographie © Odile d'Harnois

.

.

.

—————–

Pour en savoir plus

.

.

.

.

Silvia Baron Supervielle (Buenos Aires, 1934)

Images may be subject to copyright

.

.

.

❖ Née en 1934 à Buenos Aires, Argentine, où elle a commencé à écrire des poèmes et des nouvelles en espagnol, sa langue maternelle. En 1961, elle arrive en France et prolonge son séjour à Paris. Après quelques années de silence, elle reprend ses écrits directement en français.  (…)

Lire la suite sur le site des Éditions Arfuyen 

.

.

 Chant d’amour et de séparation par Silvia Baron Supervielle, Éditions Gallimard, Collection Blanche, 2017

.

.

❖ À propos du Chant d’amour et de séparation (2017) : 

• Marc Sagaert     Les traversées de Silvia Baron Supervielle Les Lettres françaises

 

.

.

.

1 comments

Répondre Caroline D.
15 mars 2018

après ce long silence
un poème qu’on croirait
venu tout droit de vous…

merci, Odile

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :