UN JOUR, UN POÈTE : Léopold Sédar Senghor

In: Un jour un poète

On: 6 novembre 2017

.

Photographie : Ta lettre © Odile d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

.

J’aime ta lettre

.

J’aime ta lettre, plus douce que l’après-midi du Samedi

Et les vacances, ta parole de songe bleu.

.

La fragrance des mangues me monte à la nuque

Et comme un vin de palme un soir d’orage, l’arôme féminin des goyaves.

.

Les tempêtes suscitent les humeurs, le palais blanc s’ébranle dans ses assises de basalte

L’on est long à dormir, allongé sous la lampe sous la violette du Cap.

La saison s’est annoncée sur les toits aux vents violents du Sud-Ouest

Tendue de tornades, pétrie de passions.

.

Les roses altières les lauriers-roses délacent leurs derniers parfums

Signares à la fin du bal

Les fleurs se fanent délicates des bauhinias tigrées

Quand les tamariniers aux senteurs de citron allument leurs étoiles d’or.

Du ravin monte, assaillant mes narines, l’odeur des serpents noirs

Qui intronise l’hivernage.

.

Dans le parc les paons pavoisent, en la saison des amours.

Rutilent dessus les pelouses, pourpres princiers, les flamboyants

Aux coeurs splendides, et les grands canas d’écarlate et d’or.

M’assaillent toutes les odeurs de l’humidité primordiale, et les pourritures opimes.

Ce sont noces de la chair et du sang — si seulement noces de l’âme, quand dans mes bras

Tu serais, mangue mûre et goyave ouverte, souffle inspirant ah ! haleine fraîche fervente …

.

J’aime ta lettre bleue, plus douce que l’hysope

Et sa tendresse, qui me dit que tu es m’amie.

.

—————————————————

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) –  Extrait de Lettres d’hivernage (1972)

.

.

.

.

Photographie © Odile d'Harnois

.

.

.

.

—————–

Pour en savoir plus

.

 Léopold Sédar Senghor (1906-2001)

Images may be subject to copyright

.

.

.

❖ Léopold Sédar Senghor est né à Joal (Sénégal) le 9 octobre 1906. Il vient à Paris terminer ses études, au lycée Louis-le-Grand et à la Sorbonne. Agrégé de grammaire en 1935, il enseigne à Tours puis à Saint-Maur-des-Fossés. Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier en juin 1940, réformé pour maladie en janvier 1942, et participe à la résistance dans le Front national universitaire.

L’année 1945 marque le début de sa carrière politique. Élu député du Sénégal à plusieurs reprises, ministre-conseiller du gouvernement de la République française en juillet 1959, il est élu premier président de la République du Sénégal, le 5 septembre 1960. Il sera réélu à cette fonction en 1963, 1968, 1973, 1978, avant de se démettre de ses fonctions le 31 décembre 1980. Il se retire alors de la vie politique et s’installe en Normandie.

Considéré comme le plus grand poète noir d’expression française, chantre de la négritude et proche d’Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor a reçu de très nombreuses distinctions et plusieurs prix littéraires. Il fut docteur honoris causa de trente-sept universités, élu à l’Académie française le 2 juin 1983 et continua à publier des poèmes et à développer sa pensée sur la négritude et le métissage culturel, jusqu’à sa mort le 20 décembre 2001, à Verson.

.

.

❖ Une interview de Léopold Sédar Senghor : La place de l’amour et de la femme dans son oeuvre poétique⎢Vidéo YouTube

.

.

.

1 comments

Répondre Guy Allix
9 novembre 2017

Merci Odile de nous offrir ce poème du grand Léopold Sedar Senghor. Le texte st fort bien choisi, plein de générosité et d’amour de la vie. Une écriture limpide et en même temps si travaillée de vraies images.
Cela me rappelle de grands souvenirs. Les lettres échangées d’abord pui mes rencontres avec le poète chez lui à Verson pour une interview en 1982, et enfin le colloque sur lui à Cerisy la salle en 1986, colloque auquel j’avais participé. Je me souviens de cette fraîcheur qu’il avait su garder et de sa grande humilité malgré tant d’honneurs.’
Merci encore. Je te souhaite une belle fin de semaine.
Amicalement.
Guy

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :