UN JOUR, UN POÈTE : Ishikawa Takuboku

In: Un jour un poète

On: 21 février 2019

Photographie © Odile d'Harnois

Dans un vieux carnet rouge

restent écrits

le lieu et l’heure de notre rencontre

.

.

.

.


Ishikawa Takuboku (1886-1912) 

Tiré du recueil Ceux que l’on oublie difficilement, Éditions Arfuyen, 2017 pour la traduction française

Traduit du japonais par Alain Gouvret, Yasuko Kudaka et Gérard Pfister


Photographie à la une © Odile d’Harnois


Pour en savoir plus


Ishikawa Takuboku (1886-1912)

Images may be subject to copyright

❖ Une biographie

Ishikawa Takuboku (de son vrai nom Ishikawa Hajime) est né en 1886 près de Morioka dans la province d’Iwate au nord-est du Japon. Poète, essayiste et romancier, mort très jeune de tuberculose, Ishikawa Takuboku aura traversé, tel l’éclair, toutes les écoles littéraires de son temps, toutes les influences, pour pousser au plus loin le renouvellement opéré à l’époque moderne de cette forme poétique aussi ancienne que la littérature japonaise elle-même : le tanka (littéralement « chanson courte »). 

❖ Autres poèmes

  • Recueil paru en France en version bilingue – Traduction du japonais par Alain Gouvret, Pascal Hervieu, Yasuko Kudaka et Gérard Pfister : « Ceux que l’on oublie difficilement » ⎢Éditions Arfuyen, 2017 pour la traduction française

❖ Articles critiques

0 comments

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :