UN JOUR, UN POÈTE : Galway Kinnell

In: Un jour un poète

On: 2 juin 2018

Photographie © Odile d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

Souvenirs de mon père 

.

4.

.

Un père peut-il donner à son fils

ce que lui-même n’a jamais eu

ou n’a pas le courage d’espérer après ce dont lui-même a manqué ?

Contrairement à l’enfant, qui deviendra le père,

et contrairement au père, qui ne deviendra personne,

le galet sur le rebord de la fenêtre ne se ride ni ne meurt,

bien qu’il puisse un jour être perdu 

ou jeté

peut-être par le père que l’enfant qui l’avait d’abord mis dans sa poche sera devenu,

quand il aura oublié ce qu’il voulait que le galet garde en mémoire.

.

.

.

.

6.

.

Quand je reviendrai dans la maison de mon père,

peu importera le mois, même si j’ai aimé

l’automne, le mois d’août, l’auguste lune,

les dalles aux reflets lunaires qui mènent jusqu’à la porte.

Quand je reviendrai, quelqu’un chantera

dans une pièce à l’étage, je m’arrêterai alors

juste dans l’embrasure de la porte pour écouter, savoir qui c’est, 

ou est-ce que ce sera quelqu’un que je ne connais pas qui chantera,

dans la maison de mon père, quand je reviendrai ?

.

———————————————————————- 

Galway Kinnell ( 1927-2014) – Souvenirs de mon père (4 et 6) in Quand on a longtemps vécu seul, La Nouvelle Escampette éditions, Collection Poésie, 2017

Traduit de l’américain par Pascale Drouet

Titre original du recueil : When One Has Lived A Long Time Alone (1990)

 

.

.

.

Photographie © Odile d'Harnois

.

.

.

—————–

Pour en savoir plus

.

.

.

.

 Galway Kinnell (1927, 2014)

Images may be subject to copyright

.

.

.

❖ Une biographie

Né en 1927 en Providence (Rhode Island, USA), Galway Kinnell a grandi à Pawtucket. Enfant introverti, il lit Edgar Allan Poe et Emily Dickinson. Après deux années de service dans la marine américaine, il obtient une licence en 1948 avec les plus hautes distinctions de l’Université de Princeton, où il a pour camarade de classe le poète W.S. Merwin. Puis, un an plus tard, il obtient une maîtrise à l’Université de Rochester. Kinnell passe ensuite de nombreuses années à l’étranger, notamment à Fulbright Fellowship à Paris. Il a également séjourné à maintes reprises en Europe et au Moyen-Orient (…)

La suite est à lire en américain sur : Poetry foundation

.

.

❖ Le site du poète : Galway Kinnell

.

.

❖ Autres poèmes

Poème en langue originale et sa traduction française : The Auction in When One Has Lived A Long Time Alone (1990) Terres de femmes

• Poème à écouter en langue originale – Dit par Galway Kinnell : After Making Love We Hear Footsteps Poetry Foundation

• Recueil paru en France (Novembre 2017) en version française – Traduction de l’américain par Pascale Drouet : Quand on a longtemps vécu seul ⎢La Nouvelle Escampette Éditions 

.

.

1 comments

Répondre Pierrette
5 juin 2018

En N/B , cette photo rend bien le côté antiquité de tous ces meubles . L’ambiance de cette image donne envie de s’asseoir un peu et profiter du silence !
Belle semaine Odile .

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :