UN FILM, UN UNIVERS : Premier Contact

In: Chroniques Ciné

On: 26 janvier 2017

♥️♥️♥️♥️

 

 

Science-fiction

Un film réalisé en 2016 par

Denis Villeneuve

*

Visuel-premier-contact

Titre original : Arrival

© Sony Pictures

.

*

.

.

SI VOUS AIMEZ la science-fiction et la linguistique, si vous aimez Spielberg et son film Rencontres du 3e typesi vous aimez le cinéma quand il est inventif, original et comme imprégné d’une étrange poésie, alors vous aimerez sans doute Premier Contact de Denis Villeneuve.

.

.

*

Photo-premier-contact-2

Photo : Jeremy Renner, Amy Adams

© Sony Pictures

*

.
.

SYNOPSIS

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. 
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Source : Sony Pictures

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR      ♥️♥️♥️♥️

Pas de doute, Premier Contact, le premier film de science-fiction du canadien Denis Villeneuve s’inscrit bel et bien dans la lignée des Rencontres du 3e type (1977) de Steven Spielberg. Adapté du roman de Ted Chiang, L’Histoire de ta vie (Story Of Your Life), publié en 1998, Premier Contact n’a pourtant rien d’un remake. L’inventivité du cinéaste devenu en quelques années une référence en matière de thriller (Enemy, 2013 – Prisoners, 2013 – Sicario, 2015) trouve ici à se déployer avec une grâce nouvelle. Loin des blockbusters formatés du genre, Denis Villeneuve crée un film d’atmosphère, intelligent et fin, où le premier contact de l’humanité avec une poignée d’extraterrestres se cristallise autour de la question du langage. Interprétée par une Amy Adams tendre et maternelle, la linguiste Louise Banks a été appelée à la rescousse par le gouvernement américain pour lui servir d’interprète et tenter de percer à jour les mystérieuses intentions des aliens. Vision pessimiste de l’avenir de l’humanité, Premier Contact entrelace destin collectif et trajectoire singulière autour de la figure de Louise, comme si seule, une femme, intelligente et intuitive, était en mesure, parce qu’elle connaît tout le prix de la vie, d’anticiper avec lucidité la disparition de ce qu’elle aime. Discrètement irrigué par une émotion qui se déploie dans le dernier tiers du récit, le film de Denis Villeneuve joue la carte de la poésie, du mystère des mots, du miracle de la relation et de la naissance de l’amour sans jamais se départir d’une attention presque austère à la science, au discours logique, mathématique ou linguistique. Cette ambivalence très réussie se traduit par une richesse scénaristique qui contamine l’image de bout en bout, qui invente une écriture extraterrestre d’une beauté visuelle à couper le souffle et qui influence jusqu’au design des vaisseaux spatiaux. La pureté de leurs lignes en effet, leur forme ovoïde de galet qui s’inspire de l’astéroïde Eunomie en orbite dans le système solaire, rappelle, étrangement, une toile surréaliste du peintre belge René Magritte intitulée Le Château des Pyrénées (1959). Art et science cohabitent et fusionnent, avec amour, au même titre que Louise et Ian (Jeremy Renner), respectivement spécialiste des mots et spécialiste des chiffres, s’éprennent l’un de l’autre dans un mouvement irréversible de complémentarité. Au final, de ce récit filmique construit en boucle où la chute explique les  premières scènes du long métrage se dégage comme une invitation à goûter le moment présent. Car ce que les signes scripturaux circulaires de l’envahisseur apportent sur la Terre est bien plus puissant qu’une arme de destruction massive, c’est une nouvelle manière d’envisager le Temps. À ne pas manquer.

O.d’Harnois

.

.

 

Photographie à la une de l’article :  Amy Adams © Sony Pictures

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

❖ Biographie et Filmographie du cinéaste : Denis Villeneuve  (AlloCiné)

.

.

❖ Autre film de Denis Villeneuve présenté sur Lectures au Coeur : Enemy (2013)

 

2 comments

Répondre laurence
26 janvier 2017

Un film qui marque durablement…

Répondre lecturesaucoeur
1 février 2017

La magie des images étayées par un scénario original et solide …

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :