Tag Archive

Odile d’Harnois

In: Silences

SILENCES : Les paysages intérieurs

Les paysages intérieurs. .le silence n’est pas toujours étoilé autour des nappes obscures de la mémoire .j’ai soufflé sur ta joue.il se fige quelquefois tel une plante fossile sur le bord d’une photographie accrochée …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Rome le mystère

ROME, LE MYSTÈRE (68) : Ce nuage blanc

Ce nuage blanc dans sa différence poursuit le bleu toujours tel quel : lentement se déchire dans la transparence mais pour l’heure me console du vide universel. Et quand je marche par les rues …

Photographie © Odile d'Harnois

In: À quoi sert la poésie ?

Comme un torrent plein de lumière obscure

Claude Vigée Loi du poète in L’homme naît grâce au cri – Poèmes choisis (1950-2012) Mieux que la haute idée, Plus que l’image impure, Seul le rythme est mon roi : Orage ou chevelure, …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Un jour un poète

UN JOUR, UN POÈTE : Inger Christensen

5. l’automne . l’automne existe ; l’arrière-goût et la réflexion existent ; et le seul à seul existe ; les anges les esseulés et l’élan existent ; les détails existent, la mémoire, la lumière …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Les notes de lecture d'Odile

LES NUMÉROTÉS : Les codes poétiques d’un enfant du siècle

  POÉSIE Les Numérotés Alexandre Bonnet-Terrile Préface de Jean-Yves Reuzeau Paru en juin 2018 aux éditions Le Castor Astral, 64 pages *   Alexandre Bonnet-Terrile, Les Numérotés © Éditions Le Castor Astral , 2018 Illustration …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Rome le mystère

ROME, LE MYSTÈRE (67) : Fuite

Fuite . à A.M.C. . Mon âme, allons-y. N’aie pas peur de tout ce froid et ne regarde pas le lac, s’il te fait penser à une plaie livide et brûlante. Oui, les nuages …

Photographie © Odile d'Harnois

In: À quoi sert la poésie ?

Ô draperies des mots

Francis Ponge La promenade dans nos serres (1919) in Proêmes (1948) Ô draperies des mots, assemblages de l’art littéraire, ô massifs, ô pluriels, parterres de voyelles colorées, décors des lignes, ombres de la muette, …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Un jour un poète

UN JOUR, UN POÈTE : Paul Verlaine

Il pleut doucement sur la ville. Arthur  Rimbaud III . Il pleure dans mon cœur Comme il pleut sur la ville, Quelle est cette langueur Qui pénètre mon cœur ? . O bruit doux …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Silences

SILENCES : L’immense le clair

L’immense le clair . j’ai donné mes yeux pour voir mon cœur pour comprendre j’ai donné mon temps j’ai donné l’amour à la fin tout compte fait j’ai reçu en retour l’immense le clair …

Photographie © Odile d'Harnois

In: Rome le mystère

ROME, LE MYSTÈRE (66) : Je parle poème

Je parle poème comme le forgeron parle l’étincelle, 
le menuisier l’écharde, 
j’aime à cause de ce déluge 
que vous ne pouvez oublier,
 je vis tel le voyant,
 j’écris en passeur.
 Je détiens des épées …

Photographie © Odile d'Harnois