ROME, LE MYSTÈRE (68) : Ce nuage blanc

In: Rome le mystère

On: 15 février 2019

Photographie © Odile d'Harnois

Ce nuage blanc dans sa différence

poursuit le bleu toujours tel quel :

lentement se déchire dans la transparence

mais pour l’heure me console du vide universel.

Et quand je marche par les rues

et vois dans chaque pas une partance

je voudrais à mes côtés un beau visage naturel.

.

————————————————————————-

Patrizia Cavalli (Todi, 1947)  – Ce nuage blanc… in Mes poèmes ne changeront pas le monde (2007)

Traduit de l’italien par Danièle  Faugeras et Pascale Janot

 

*

Quella nuvola bianca nella sua differenza

insegue l’azzurro sempre uguale:

lentamente si straccia nella trasparenza

ma per un po’ mi consola del vuoto universale.

E quando cammino per le strade

e vedo in ogni passo una partenza

vorrei accanto a me un bel viso naturale.

.

——————————————————————–

Patrizia Cavalli (Todi, 1947) – Quella nuvola bianca…  da  Il Cielo (1981)

Photographie à la une © Odile d’Harnois

—————–

Pour en savoir plus

Patrizia Cavalli (Todi,1947)

Images may be subject to copyright

❖ Une biographie

Née à Todi (Ombrie) en 1947, Patrizia Cavalli  vit à Rome depuis 1968. Traductrice de théâtre (Shakespeare et Molière, notamment), elle a une œuvre poétique importante, qui éveille en Italie un intérêt grandissant. Sempre aperto teatro (1999, Prix Viareggio), Toujours ouvert Théâtre, a été traduit en français par René de Cecatty et publié aux éditions Rivages en 2002. Elle a reçu en 2006 le prix international de poésie Pier Paolo Pasolini.

Source :  Éditions des femmes-Antoinette Fouque

❖ Autres poèmes

  • Poème en langue originale et sa traduction française :  » Maudit soit-il … » Lectures au Cœur
  • Autre poème en langue originale et sa traduction française :  » Et revoir … «  Lectures au Cœur
  • Recueil paru en France ( 2007) en version bilingue – Traduction de l’italien par Danièle Faugeras et Pascale Janot :  » Mes poèmes ne changeront pas le monde « Éditions des femmes / Antoinette Fouque

0 comments

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :