ROME, LE MYSTÈRE (52) : Tu vois, ici tout est déjà arrivé

In: Rome le mystère

On: 20 janvier 2018

 

Photographie : Ostia antica © Odile d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

.

Tu vois, ici tout est déjà arrivé …

.

Tu vois, ici tout est déjà arrivé.

Les hommes sont en train d’essayer

de se relaxer. Le jour a les yeux 

ouverts et le soleil est un instant.

Il fait taire tout un chacun.

Comme si vraiment je n’existais pas.

.

Tu vois, toi aussi tu es distant

et compliqué. Irritant, tandis que

tu signes ton pacte. Comme si

tu ne me voyais pas, comme si 

moi j’étais la nuit, exacte et pervertie,

introvertie, telle l’ongle du chat.

.

Tu vois, tous les mots vivent

désormais l’expulsion, comme si

vraiment je n’existais pas, comme si

jamais nous n’avions eu un sens

et quelqu’un depuis toujours

essayait de nous compter

.

(Je pense tout à coup

que si je réussissais à émerger

je deviendrais pulsation.

Essaie d’y penser. Tu aurais

deux cœurs. Comme ta mère

avant que tu naisses).

.

————————-

Antonio Santori (1961-2007) – Tu vois, ici tout est déjà arrivé

Traduction : Francis Catalano et Antonella D’Agostino ⎢lyrikline

.

.

.

.

*
.
.
.
.
.
.

Vedi, qui tutto è già accaduto …

.

Vedi, qui tutto è già accaduto.

Gli uomini stanno provando

a rilassarsi. Il giorno ha gli occhi

aperti e il sole è un istante.

Fa stare tutti zitti.

Come se davvero non esistessi.

.

Vedi, anche tu sei distante 

e involuto. Irritante, mentre

firmi il tuo patto. Come se

non mi vedessi, come se io 

fossi la notte, esatta e perversa,

introversa, come l’unghia del gatto.

.

Vedi, tutte le parole vivono 

ormai lo sfratto, come se

davvero non esistessi, come se

mai avessimo avuto un senso

e qualcuno da sempre

provasse a contarci

.

(D’un tratto penso

che se riuscissi a emergere

diventerei pulsante.

Prova a pensarci. Avresti

due cuori. Come tua madre

prima che tu nascessi).

.

————————-

Antonio Santori (1961-2007) – Vedi, qui tutto è già accaduto  in NCE 1996 (2° ed. I Quaderni del Battello Ebbro-L’Albatro Edizioni, 2000)

.

.

.

.

Photographie : Ostia antica © Odile d'Harnois

.

.

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

.

Photo : Antonio Santori

Antonio Santori (1961-2007)

Images may be subject to copyright

.

.

.

❖ Né en 1961 de parents italiens à Montréal (Canada), il est revenu, encore enfant, en Italie dans la région des Marches, où il a passé le reste de sa vie.Diplômé de philosophie, il a été professeur de sciences humaines. De 1993 à 2007, il a fondé et dirigé le Centre d’études « Laboratorio di Poesia della Marca », dédié à l’étude de la littérature européenne. Il a publié quatre recueils : La linea alba (2007), saltata (2000), albergo a ore (1992) et Infinita (1990)Il est mort dans la ville de Civitanova Marche, le 30 août 2007, à l’âge de 46 ans, des suites d’un cancer du poumon.

.

.

❖ Un site italien consacré à l’auteur : Antonio Santori

.

.

❖ Une très belle lecture du poème italien : Vedi, qui tutto è già accaduto    lyrikline listen to the poet!

.

.

 

0 comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :