ROME, LE MYSTÈRE (51) : Tunnel

In: Rome le mystère

On: 17 décembre 2017

Photographie : Nocturne romain © Odile d'Harnois

 

 

 

 

.

.

Tunnel

.

C’est à l’improviste,

à l’intérieur d’un tunnel

qui ne finit jamais,

dans l’air mort 

qui chatouille la gorge.

Toutes les fois

que j’y suis passé déjà.

Et pourtant, non, cela ne sert à rien

que je le rappelle,

l’anticipe encore.

Je frappe dans le mur

et là me rends compte,

à l’intérieur du parcours

aveugle et pareil

miroir de moi

à mes restes,

de ce qui a été 

de comment, au fond

et contre toute ma volonté,

je suis changé.

.

———————

Paolo Ruffilli (Rieti, 1949)

Traduction : Francis Catalano et Antonella D’Agostino

 

 

 

 

*

.

.

.

.

Tunnel

.

È all’improvviso,

dentro il tunnel

che non finisce mai,

nell’aria morta

che pizzica alla gola.

Tutte le volte

che ci sono già passato.

Eppure, no, non vale

che lo ricordi,

lo anticipi una sola.

Picchio nel muro

e lì mi rendo conto,

dentro il percorso

cieco e uguale

specchio di me

a una mia spoglia,

di ciò che è stato

di come, in fondo

e contro ogni mia voglia,

io sia cambiato.

.

———————

Paolo Ruffilli (Rieti, 1949)

 

.

.

Photographie : Nocturne romain © Odile d'Harnois

.

.

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

 

 

paolo-ruffilli

Paolo Ruffilli (Rieti, 1949)

Images may be subject to copyright

.

.

.

❖ Né en 1949 à Rieti, une petite ville du Latium,  Paolo Ruffilli est un écrivain et un poète italien. Il a publié les recueils de poésie suivants : Piccola colazione (1987, American Poetry Prize), Diario di Normandia (1990, Premio Montale e Premio Camaiore), Camera oscura (1992), Nuvole (sur des photographies de F. Roiter, 1995), La gioia e il lutto (2001, Prix Européen), Le stanze del cielo (2008), Affari di cuore (2011); Natura morta (Poetry-Philosophy Award). 

.

.

❖ Écoutez le poète :  Lecture du poème Tunnel par Paolo Ruffilli ⎢Lyrikline.org

.

.

Festival Voix Vives Sète 2015 : Paolo Ruffilli : Lecture de poèmes en italien et traduction ⎢Vidéo YouTube

.

.

.

 

 

 

0 comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :