ROME, LE MYSTÈRE (49) : Je suis là qui t’attends

In: Rome le mystère

On: 18 novembre 2017

Photo : Villa Lante-Latium-Italie © O.d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

.

Je suis là qui t’attends …

.

Je suis là qui t’attends

j’attends ton odeur, de toi un seul mot empli de désir,

et puis une étreinte, une sensation de douleur

qui se dénoue, l’univers qui se révèle

et qui bruit, comme

un moineau

qui s’envole d’une branche.

.

—————————–

Franco Arminio (Bisaccia,1960) – Sto qui che ti aspetto … in Cedi la strada agli alberi, Chiarelettere editore, 2017

Traduction : Odile d’Harnois

 

 

 

 

*

.

.

.

.

Sto qui che ti aspetto …

.

Sto qui che ti aspetto,

aspetto il tuo odore, una tua sillaba eccitata,

e poi un abbraccio, un senso di dolore

che si scioglie, l’universo che rivela

il suo rumore, simile a quello

che fa un passero

quando vola via da un ramo.

.

—————————–

Franco Arminio (Bisaccia,1960) – Sto qui che ti aspetto … in Cedi la strada agli alberi, Chiarelettere editore, 2017

 

 

 

 

 

                                       Photographie : Villa Lante, Latium, Italie © Odile d'Harnois

.

.

 

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

Photo_franco_arminio

Photo : Franco Arminio (Bisaccia,1960)

Images may be subject to copyright

.

 

❖  Franco Arminio est né en 1960 à Bisaccia où il vit. Poète italien, écrivain et documentariste, il a remporté le Prix Napoli (2009) avec Vento forte tra Lacedonia e Candela-Esercizi di paesologia (Laterza, 2008), le Prix Stephen Dedalus (2011) avec Cartoline dai morti, le Prix Volponi (2012) et le Prix Carlo Levi (2013) avec Terracarne (Mondadori, 2011). Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont Viaggio nel cratere (Sironi 2003), Nevica e ho le prove. Cronache dal paese della cicuta (Laterza, 2009) e Geografia commossa dell’Italia interna (Bruno Mondadori 2013). Franco Arminio est l’un des poètes italiens les plus suivis sur Internet. 

.

❖ Une vidéo créée par Ruisi Guo – Texas A&M University :  Villa Lante ⎢YouTube

.

.

.

1 comments

Répondre Denise
20 novembre 2017

Merci chère Odile pour ce magnifique texte et votre photo est de toute beauté avec les reflets.
Mes amitiés

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :