ROME, LE MYSTÈRE (33) : Et toi ne dis pas

In: Rome le mystère

On: 28 novembre 2016

attente

 .

.

.

.

.

.

.

Et toi ne dis pas …

.

Et toi ne dis pas

que je perds le sens et le temps

de ma vie –

si je cherche dans le sable

le soleil et les pleurs

des mondes –

si je jette dans les choses mon âme

la plus grande –

et crois à d’immenses magies.

.

———————————-

Antonia Pozzi (1912-1938) – Traduit de l’italien par Silvia Guzzi

.

.

.

.

E tu non dire …

.

E tu non dire

ch’io perdo il senso e il tempo

della mia vita –

se cerco nella sabbia

il sole e il pianto

dei mondi –

se getto nelle cose la mia anima

più grande –

e credo ad immense magie.

.

——————————-

Antonia Pozzi (1912-1938),  “Poesia che mi guardi”, Luca Sossella Editore, Bologne 2010

.

.

                            Photographie : Rome © Odile d'Harnois

.

.

——–

Pour en savoir plus

.

❖ Le site italien consacré à : Antonia Pozzi (1912-1938)

.

❖ Le site de Silvia Guzzi : Traductions.it

.

❖ Quelques poèmes d’Antonia Pozzi traduits en anglais : Poems by Antonia Pozzi

 

 

 

 

4 comments

Répondre Anita
2 décembre 2016

très joli ces « jeux de mots »
Merci du partage
Passe une bonne fin de semaine
Bisous

Répondre lecturesaucoeur
2 décembre 2016

Merci pour cette amicale visite, Anita.
Excellent week-end également !
Amitiés

Répondre Caroline D.
29 novembre 2016

J’aurais voulu pouvoir répondre en italien : « non, je ne le dirai pas, je ne le dirai jamais »… à celle qui est morte à 26 ans.
C’est beau, ce poème.
Et l’italien sied si bien à la poésie, ou la poésie à l’italien…

Répondre lecturesaucoeur
2 décembre 2016

Elle aurait sans doute aimé vous entendre, Caroline, quelle que soit la langue …

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :