LIBRES CADENCES : Bal abbatiale

In: Libres Cadences

On: 19 mai 2016

Bal abbatiale

                               .

 

.

.

.

.

.

[ BAL ABBATIALE ]

.

Bal

abbatiale

babylone

folle comète

la mémoire dévale les pentes raides et les crêtes

le versant bleu des pièges du coeur

.

les profils de marbre immobiles dévorent à regret la nuit et le temps

.

bal abbatiale

une croix plantée au revers de l’oeil

tu roules au pied des falaises

et comme un diadème d’or et de sang

tes cheveux en étoile flottent sur l’eau

.

autour de toi les glaces de printemps emprisonnent la clef le miroir et l’ovale

.

bal abbatiale babylone

pendu au fil de lumière qui borde les galaxies

le ciel se pâme

aux plis tranquilles du silence et de l’âme

 .

Odile d’Harnois

«Bal abbatiale …» in Libres cadences (2016)

Photographie © Odile d’Harnois


Pour en savoir plus


Silences

est le projet poétique que vous pourrez suivre en 2019 sur Lectures au Coeur. Chaque semaine, vous pourrez ainsi découvrir un nouveau texte qui viendra ajouter sa pierre à la construction du recueil. Chaque poème sera illustré d’une ou de plusieurs photographies.

❖ D’autres poèmes d’Odile d’Harnois peuvent être lus également sur Lectures au Coeur :

❖ D’autres photographies d’Odile d’Harnois sont à découvrir sur le compte Instagram : lecturesaucoeur

❖ Si vous n’avez pas de compte Instagram, vous pouvez tout de même suivre en live sur ce blog les publications photographiques de lecturesaucoeur

Au bas de chaque page du blog, un bandeau photographique récapitule en effet au jour le jour les dernières publications photo d’Odile d’Harnois sur Instagram.

3 comments

Répondre Denise
21 mai 2016

Bonjour, votre photo est de toute beauté, j’aime beaucoup ces beaux nuages sur l’abbatiale.
J’ai parcouru un peu votre blog, il est d’une grand finesse, Je reviendrai.

Répondre lecturesaucoeur
22 mai 2016

Bienvenue sur Lectures au coeur !
Très beau dimanche à vous 🙂

Répondre Caroline D
19 mai 2016

merci pour ces instants de belle poésie, tienne et autre… entre les nuages de graphite d’hier et ceux blancs ouatés d’aujourd’hui…

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :