L’HERBE DES NUITS : Une plongée onirique dans les rues de Paris

In: Les notes de lecture d'Odile

On: 8 mai 2013

 

Roman

Patrick Modiano

Paru en 2012 aux Editions Gallimard, Collection Blanche, 178 pages

*

Visuel_Herbe_des_nuits-modiano

Patrick Modiano, L’Herbe des nuits © Editions Gallimard, 2012

*

.

.

.

SI VOUS AIMEZ les paysages noyés de brume, les silences et les blancs, les déambulations nocturnes dans une ville endormie, si vous aimez Paris, les écrivains et le mystère insondable des êtres, alors vous aimerez sans doute L’Herbe des nuits de Patrick Modiano.

.

.

.

*

Photo : Patrick Modiano - © Agence Magnum PhotosPhoto : Patrick Modiano © Agence Magnum Photos

*

.

.

RÉSUMÉ

« « Qu’est-ce que tu dirais si j’avais tué quelqu’un ? »

J’ai cru qu’elle plaisantait ou qu’elle m’avait posé cette question à cause des romans policiers qu’elle avait l’habitude de lire. C’était d’ailleurs sa seule lecture. Peut-être que dans l’un de ces romans une femme posait la même question à son fiancé.

« Ce que je dirais ? Rien. » »

Extrait de L’Herbe des nuits, page 159

.

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR  

Dans le Paris des années soixante, à l’époque de la décolonisation, un jeune homme prénommé Jean, à l’identité floue, côtoie les habitués de l’Unic Hôtel, rue du Montparnasse. Il se lie d’amitié avec Dannie, une étudiante dont il ne sait presque rien, mais qui pourrait bien avoir été mêlée à des événements d’une certaine gravité. Dans l’atmosphère trouble de la guerre d’Algérie, qui favorise le développement des polices parallèles, Jean louvoie, erre dans les rues de Paris, observe, hésite entre le rêve et la réalité, la littérature et le faits divers. Dans un petit carnet noir, il prend des notes comme s’il voulait retenir le temps qui lui échappe. Il y inscrit des noms de rue, des numéros de téléphone, des références à des écrivains qu’il aime. Autour de Dannie, le mystère s’épaissit. Quelques décennies plus tard, alors qu’il est devenu lui-même écrivain, Jean est rattrapé par ce passé qui le hante.

Plus que de coutume peut-être, L’Herbe des nuits, le dernier roman de Patrick Modiano paraît revendiquer sa part intrinsèque de poésie. Difficile en effet de ne pas faire le lien avec le célèbre vers de Paul Valéry, extrait de son Narcisse (Charmes) :

« J’entends l’herbe des nuits croître dans l’ombre sainte »

Entre brumes pâles et nuits profondes, l’écrivain nous entraîne à sa suite dans l’une de ces quêtes identitaires, dont il a le secret et dont son héros, Jean, revendique la poésie. Au fil des allusions littéraires à des auteurs peu connus – Tristan Corbière, Oser Warszawski – , à des livres trouvés par hasard ou à Jeanne Duval, la muse du poète Charles Baudelaire, le romancier tisse un récit, où le temps s’abolit, magnifié par le verbe. Passé et présent s’entrecroisent. Mémoire et oubli s’entremêlent pour donner naissance à une vision onirique de Paris. Les silences et les blancs composent autour de Jean une mélodie délicate qui résonne comme un chant singulier. Et bien plus que d’un nom apposé sur des papiers en règle, c’est de ce mélange unique de sensations, glanées à un moment de l’existence où il n’avait pas encore la force de se définir, que le jeune homme tire finalement son identité profonde. Ecrit dans une langue claire, qui suggère plus qu’elle ne précise, L’Herbe des nuits est un roman mélancolique, qui fait se lever « dans l’ombre sainte » du souvenir les fantômes d’autrefois et les germes d’un avenir, où l’être enfin trouve à s’unifier.

Odile  d’Harnois

 .

.

.

 

Nota bene : toutes les photos sont soumises au droit d’auteur 

Photo à la une de l’article : Patrick Modiano © Agence Magnum Photos

 

9 comments

Répondre marieliane
12 octobre 2014

Le sujet du roman me donne l’envie de lire « l’herbes des nuits » de Patrick Modiano. Merci pour la suggestion. amicalement.

Répondre Lectures au Coeur
17 octobre 2014

Dans ce cas, très bonne lecture !

Répondre Naïma
11 octobre 2014

Merci pour la suggestion! Déjà la question « Qu’est-ce que tu dirais si j’avais tué quelqu’un » m’a accrochée, je le place donc sans hésiter dans ma liste à lire!

Répondre Lectures au Coeur
12 octobre 2014

Bonne lecture 🙂

Répondre Lectures au Coeur
11 octobre 2014

A reblogué ceci sur Lectures au Coeuret a ajouté:

Le prix Nobel de Littérature a été décerné le 9 octobre 2014 pour l’ensemble de son oeuvre à l’écrivain français Patrick Modiano.

Restez connectés : la chronique du dernier roman de Patrick Modiano, « Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier », sera bientôt sur Lectures au Coeur…

Répondre barbaragarciacarpi
11 mai 2013

Le sujet de ce roman, tout ce que vous dis, l’atmosphère et la vision onirique des rues de Paris ont fait que je vais aller le chercher. Merci Odile!
Belle journée.

Répondre Lectures au Coeur
13 mai 2013

Je vous souhaite de passer un agréable moment en compagnie de Patrick Modiano. Très bonne lecture, Barbara !
Amicalement.

Répondre Le poisson Marcel
10 mai 2013

Je rajoute cette référence à ma liste « à lire » ! Merci !

Répondre Lectures au Coeur
11 mai 2013

C’est moi qui vous remercie.
Très bonne journée !

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :