JE VAIS PASSER POUR UN VIEUX CON : Un recueil formaté pour le zapping

In: Les notes de lecture d'Odile

On: 14 août 2016

 

Recueil

Philippe Delerm

Paru en 2012 aux éditions du Seuil, 124 pages

*

Couverture_je vais passer pour un vieux con

Philippe Delerm, Je vais passer pour un vieux con, © Editions du Seuil, 2012

*

.

.

.

SI VOUS AIMEZ les textes courts, si vous aimez les précautions oratoires et les petites phrases qui en disent long, si vous aimez débusquer dans le langage intentions cachées et autres malices, alors vous aimerez sans doute Je vais passer pour un vieux con de Philippe Delerm.

.

.

.

*

Photo_Philippe_Delerm

Photo : Philippe Delerm

 © C. Hélie Gallimard

*

.

.

.

RÉSUMÉ

« Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l’avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire. L’interlocuteur ne doit pas se récrier avant la remarque promise. Mais une petite réticence aux commissures des lèvres signifiant « Toi, passer pour un vieux con !? » semble bienvenue. Elle était espérée. »

Extrait de Je vais passer pour un vieux con, page 07

.

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR   

Sous prétexte de repulper le langage et de lui rendre une part de sa chair originelle, Philippe Delerm s’attarde dans son dernier recueil sur les « petites phrases qui en disent long ». Des phrases, entendons-nous bien, dont la modeste apparence et l’appartenance à un registre souvent familier cacheraient en réalité des trésors d’intelligence et d’insoupçonnées richesses poétiques. L’idée était séduisante et Philippe Delerm n’en était plus à son coup d’essai. Chacun se souvient de sa savoureuse « Première Gorgée de bière ». Mais cette fois, d’entrée de jeu, quelque chose retient l’attention, cependant qu’un malaise, léger, presque imperceptible, se manifeste dans un entre-deux de la conscience au moment où, dans l’euphorie de la découverte, le titre se donne à lire pour la première fois : Je vais passer pour un vieux con. Coquetterie d’auteur ou maladresse impardonnable d’un service marketing en manque d’inspiration, cette petite phrase-là en dit un peu trop long sur l’esprit du recueil. Corrosif, sardonique, un poil réactionnaire, Delerm passe en revue une série de micro-situations, où avec une malice qui confine parfois à la méchanceté, il débusque les intentions cachées des phrases les plus anodines. Au fil de ces railleries, quelquefois fines et piquantes, l’auteur développe un art assumé de l’effleurage intellectuel. Il faut dire que le format des textes y est propice. Deux pages par petite phrase, dont la moitié de la première est réservée au titre. Pas de quoi aller bien au-delà de l’esquisse. Cependant, si l’exercice est périlleux, il n’est pas impraticable. Mais de page en page, la mono-tonie s’installe. L’amertume suinte des pores du texte avec une constance qui surprend d’abord, puis qui lasse. C’est alors que la dangereuse précaution oratoire du titre s’impose sournoisement aux esprits déçus par l’action sédative de cette littérature formatée pour le zapping. Le moment est peut-être venu de se replonger dans La Bulle de Tiepolo, un délicat roman où non sans grâce, l’art et la vie s’entremêlent…

Odile d’Harnois

.

.

.

 


Pour en savoir plus


.

.

.


❖ La Bulle de Tiepolo (2005), Philippe Delerm © Éditions Gallimard         

2 comments

Répondre Pierrette
15 août 2016

… Si le père a autant de talent en écriture que le fils en musique… ce roman mérite d’être lu 😉 … Je plaisante bien sûr . J’ai un excellent souvenir du seul bouquin de Mr Delerm que j’ai eu l’occasion de lire 🙂
Par contre, chaque fois que Vincent, son fils , donne un spectacle en Suisse …. je réponds  » présent  » !
Bonne soirée Odile

Répondre lecturesaucoeur
15 août 2016

Je ne connais pas Vincent, mais Philippe, vous avez raison, a beaucoup de talent et si vous aimez les romans, Pierrette, je vous recommande vivement de Mr Delerm père « La Bulle de Tiepolo » (2005).
Quant à Vincent, je vais flâner sur Youtube pour découvrir sa musique 😉
Bonne soirée, Pierrette.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :