INFIDELITES : Vita Sackville-West interroge les mystères du coeur

In: Les notes de lecture d'Odile

On: 20 février 2013

 

Recueil de nouvelles

Vita Sackville-West

Paru en 2013 aux Editions Autrement, Collection Littératures, 170 pages

Traduit de l’anglais par Micha Venaille

*

Infidelites

Vita Sackville-West, Infidélités, © Editions Autrement, 2013

*

.

.

.

RÉSUMÉ

« Ça n’a pas démarré tout de suite. Notre histoire d’amour a suivi un cours peu ordinaire. Si elle a culminé dans le bruit et la fureur de la passion, elle a débuté dans le calme et la tendresse… » Mère négligée, ami trahi, mari trompé, fiancée non épousée… La plupart saignent en silence, quelques-uns en viennent aux extrémités, mais c’est toujours la même épreuve : la trahison de l’unique, en qui l’on croyait. (…)

Présentation des Editions Autrement (Extrait)

.

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU CŒUR

Victoria Mary Sackville-West, poétesse, romancière, essayiste, biographe, traductrice et jardinière anglaise, proche de Virginia Woolf, fut l’une des figures féminines marquantes du début du XXe siècle. Son éclectisme comme sa liberté de pensée et de moeurs lui confèrent une sorte de modernité, qui explique sans doute le regain d’intérêt dont elle bénéficie aujourd’hui. Depuis quelques années, la collection Littératures des éditions Autrement nous invite ainsi à redécouvrir l’oeuvre littéraire de cette auteure trop vite oubliée. La réédition de quelques-uns de ses courts récits dans un recueil intitulé Infidélités est une excellente occasion de se confronter pour la première fois à la lecture de Vita Sackville-West. Grande connaisseuse de l’humain, l’écrivain se livre à de très fines analyses des intermittences du coeur, de ses intimes contradictions et de tous ses volte-face. L’amour peut prendre des formes différentes et fluctuer de la simple amitié jusqu’à la passion, les trahisons ont toutes en commun d’être cinglantes. Qu’il s’agisse d’une mère déçue par son fils, d’un mari trompé, d’une fiancée abandonnée, d’un ami trahi, la vérité, quand elle éclate, est vécue comme une révélation destructrice. De ses histoires d’amour qui finissent mal, la romancière tire la quintessence sensible. Et la cruauté feutrée qu’elle distille au fil de ses récits éclaire ses textes d’une lumière diabolique qui n’est pas sans rappeler Barbey d’Aurevilly. Sans atteindre la puissance des nouvelles de cet auteur français du XIXe siècle, les Infidélités de Vita Sackville-West dégagent une certaine force d’évocation. Ecrites dans un style aisé et concis, elles rappellent le travail des aquarellistes. Par petites touches délicates, l’auteure anglaise instaure des atmosphères aux contours mouvants plus qu’elle ne plante des décors. Cette sensation de flou finit par donner un sentiment d’inachevé qui peut aiguiser la frustration d’un lecteur exigeant. Ces Infidélités restent néanmoins une entrée en matière tout à fait recommandable pour redécouvrir l’oeuvre de Vita Sackville-West.

Odile d’Harnois

.

.

.

 

Nota bene : toutes les photos sont soumises au droit d’auteur – Photo à la une de l’article : Vita Sackville-West (1925) © Hulton-Deutsch Collection/Corbis Hulton-Deutsch Collection/CORBIS

 

11 comments

Répondre culturieuse
2 octobre 2013

Que voilà une bonne idée de lecture! Je ne connaissais que sa relation avec Virginia Woolf. Merci.

Répondre Lectures au Coeur
3 octobre 2013

Merci à vous !

Répondre manh14
4 avril 2013

J’ai adoré ce livre d’une grande finesse et d’un grand raffinement de sentiments.
Connaissez-vous Portrait d’un Mariage de Nigel Nicolson, le fils de Vita Sackvile-West (Bibliothèque cosmopolite STOCK…
J’apprécie beaucoup votre blog.

Hervé ALLIOUX

Répondre Lectures au Coeur
5 avril 2013

Vous avez piqué ma curiosité, Hervé, et je vais m’empresser de lire ce « Portrait d’un mariage » !
Merci de vous être arrêté sur Lectures au Coeur.
Très belle journée !

Répondre Hilson Rose
26 février 2013

Quel est le titre originel, en anglais, de ‘ Infidélités ‘ ? Merci à vous! Rose

Répondre Lectures au Coeur
26 février 2013

A l’origine, chaque nouvelle est parue séparément.

« Son fils » est paru sous le titre « Her Son » dans The Heir, 1922.
« Patience » est paru sous le titre « Patience » dans The Heir, 1922.
« Fiançailles » est paru sous le titre « The Engagement » dans Tatler’s Magazine, 1930.
« Liberté » est paru sous le titre « Liberty » dans Harper’s Bazaar, édition américaine, octobre 1930.
« Cet été-là » est paru sous le titre « Up Jenkins » dans Thirty Clocks Strike the Hour and Other Stories, 1932.
« Justice » est paru sous le titre « Chelsea Justice » dans The New Decameron Anthology, 1922.

Quant au fait de savoir si les nouvelles de Vita Sackville-West ont été rassemblées dans un recueil anglophone sur le modèle des « Infidélités » des Editions Autrement, je ne saurais malheureusement vous répondre.

Bien à vous,
Odile

Répondre De lettres et de mots
20 février 2013

Merci je compte lire, très intéressant votre partage.

Marie

Répondre Lectures au Coeur
20 février 2013

Merci, Marie pour votre sympathique visite et bonne lecture !
Cordialement,
Odile

Répondre barbaragarciacarpi
20 février 2013

Je la connais à travers Virginia Woolf, Merci pour ce très interesant partage. Amitiés.

Répondre Lectures au Coeur
20 février 2013

Comme Virginia Woolf, Vita Sackville-West est une captivante figure de femme et sa vie est tout un roman.
Merci, Barbara, de vous être arrêtée sur cette page.
Amitiés,
Odile

Répondre Insenseofyou
20 février 2013

Auteur intéressant, de savoir.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :