HÔTEL DE LA MER SENSUELLE : La douceur d’un hymne à la sensualité féminine

In: Les notes de lecture d'Odile

On: 10 septembre 2015

 

.Roman

Évelyne Wilwerth

Paru en avril 2015 aux éditions Avant-Propos, Collection Roman, 108 pages

*

Visuel_Hotel_de_la_mer_sensuelle

Évelyne Wilwerth, Hôtel de la mer sensuelle © Éditions Avant-Propos, Collection Roman, 2015

*

.

.

.

SI VOUS AIMEZ les week-ends en amoureux, les parterres de capucines et les nuits d’été langoureuses, si vous aimez les promesses sensuelles de la vie, la fantaisie et le rythme ensorcelant du ressac, si vous aimez les textes courts qu’on lit par-dessus l’épaule de l’être aimé, alors vous aimerez sans doute Hôtel de la mer sensuelle, le nouveau roman d’Évelyne Wilwerth.

.

.

.

*

Photo_Evelyne_Wilwerth

Photo : Évelyne Wilwerth

Images may be subject to copyright

*

.

.

.

RÉSUMÉ

Un hôtel aux allures de castel, entouré d’un jardin. Le lecteur s’y glisse et s’amuse à entrouvrir la porte des quatorze chambres. Il découvre, furtivement, des scènes intimes : tendres, fantasques, déjantées, osées, pathétiques, provocantes, délirantes. Trois visites par chambre. Le temps de faire la connaissance de Sven, Marceline, Pénélope, Bassam, Maximilien et les autres… tandis que le soir tombe, la nuit vient offrir au lecteur un rien voyeur une célébration de la sensualité de plus en plus fiévreuse. Et contagieuse.

Mais pendant tout ce temps, par intermittences et sur la pointe des pieds, le lecteur suit aussi un petit être qui apporte une note plus grave à cet univers fascinant. 

Source : La maison d’édition Avant-Propos

.

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR        

Pour Évelyne Wilwerth, écrivain belge, qui publia en 2002 un recueil de nouvelles intitulé Embrasser la vie sur la bouche, il n’y a pas d’âge pour savourer le bonheur d’être vivant et d’aimer. Son dernier roman, Hôtel de la mer sensuelle, nous conduit sur les traces d’une poignée de voyageurs que les hasards de l’existence rassemblent le temps d’une nuit dans un hôtel au charme suranné. Seuls ou en couple, ils sont arrivés avant le coucher du soleil pour occuper les quatorze chambres de cet établissement, dont les tourelles romantiques surplombent un vaste jardin. Dans ce cadre enchanteur, où la nuit ne tarde pas à charrier les parfums suaves de l’été finissant, Adélaïde, Marc-Aurèle, Helmut, Maritza, Eulalie, Augustin et tous ceux qui se sont arrêtés là en même temps qu’eux pour une courte étape se laissent un à un surprendre par le désir. Entre les chambres et le parc, les balcons, comme de mystérieux sas, ouvrent sur l’enivrement des sens. Le feuillage des tilleuls, les pois de senteur, les parterres de capucines, les effluves capiteux d’une végétation noyée de lune alimentent doucement l’émoi. Et tandis que se lèvent de folles tempêtes sensuelles, l’amour naît, se prend au jeu, s’évanouit. Entre fusion sentimentale et bouleversement des sens, Évelyne Wilwerth transporte le lecteur de chambre en chambre, l’électrise, l’amène malgré lui à se faire voyeur, à marcher à son tour dans les pas de ces héroïnes qui chantent l’amour de la vie. Hymne à la sensualité féminine, cette succession de scènes intimes ébauche un art de la volupté d’où la tendresse n’est jamais absente. De l’adolescente à l’octogénaire, le corps des femmes exulte. Et près d’elles, les hommes découvrent les pièges ensorcelants de la douceur. De la mer, qu’on devine à peine, ne subsiste à l’arrière-plan que la promesse du plaisir et de ses délicieux raz de marée. Porté par la simplicité de son style, le texte d’Évelyne Wilwerth oscille entre tentation théâtrale et lyrisme poétique avec une gourmandise qui ne laissera personne indifférent. Roman qui exalte la liberté féminine, Hôtel de la mer sensuelle est un livre qui se lit d’une traite et qu’il faut naturellement découvrir en voyage. Seul ou à deux, mais au plus près de la mer…

Odile d’Harnois 

.

.

.

.

.


 Pour en savoir plus 


.

.

.     

.

❖ Sur l’auteur : Son site

.

.

.

❖ Sur la maison d’édition Avant-Propos : Le site

.

.

0 comments

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :