COURANTS BLANCS : Le charme magnétique d’une écriture expérimentale

In: Les notes de lecture d'Odile

On: 16 mai 2014

 

Poésie expérimentale

Philippe Jaffeux

Paru en février 2014 à L’Atelier de l’Agneau, 78 pages

 

*

Visuel_courants-blancs

Philippe Jaffeux, Courants blancs © L’Atelier de l’agneau Editeur, 2014

*

.

SI VOUS AIMEZ sortir des sentiers battus et vous frayer un chemin neuf dans des textes novateurs, si vous aimez la poésie et l’écriture expérimentale, l’imagination en mouvement et les aphorismes, alors vous aimerez sans doute les Courants blancs de Philippe Jaffeux.

 

*

Photo : "Courants blancs", Philippe Jaffeux © O. d'Harnois

Photo : « Courants blancs », Philippe Jaffeux
© O. d’Harnois

*

.

.

LE RÉSUMÉ

Des mots se font écho l’un l’autre en vue de révéler un sens paradoxal, de créer un mouvement. Ces courants installés dans la page par séries de 26 existent seulement au présent ; l’électricité de l’alphabet court-circuite des aller-retour entre le passé et l’avenir. La figure exécutée par chacun de ces paradoxes se rapproche d’une volte-face ; une phrase s’enroule autour d’elle-même afin de construire sa propre révolte.

Aucun de ces courants n’a été écrit ; ils ont tous été enregistrés avec un dictaphone numérique.

Source : Atelier de l’agneau Editeur

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR     

Philippe Jaffeux a de la suite dans les idées. Suite poétique, artistique et littéraire. Son nouveau texte, Courants blancs, s’inscrit en effet dans la continuité de ses précédents travaux d’écriture. En ouvrant ce qui se présente au premier abord comme un recueil d’aphorismes par une sentence qui renvoie clairement à O L’AN / (Atelier de l’agneau Editeur – 2013), l’écrivain poursuit ses expérimentations autour des lettres et de l’alphabet, où l’O, « quinzième lettre solaire » et figure circulaire parfaite, tient une place privilégiée.

Car les Courants blancs de Philippe Jaffeux, il faut bien le dire, tournent en rond. Alignés sur 70 pages, régulièrement rangés par séries de 26, des aphorismes se succèdent dans ce qui s’apparente très vite au mimétisme d’une pensée circulaire. Pas de début ni de fin à cette réflexion maligne sur le sens de la littérature, de l’art ou de la vie, mais un perpétuel recommencement qui s’abîme dans une quête de sens infinie. Ce mouvement constant entre l’α et l’ω de l’écriture, entre la lettre et le texte, entre le son et le message nourrit ces courants blancs, qui déferlent dans le cours de l’oeuvre sans autre « eau » que le cercle qui les symbolise. Enregistrées avec un dictaphone numérique, les sentences poétiques de Philippe Jaffeux soulignent aussi tous les paradoxes de la pensée qui se développe en mots : son passage obligé par la parole, sa vocalisation, avant d’être dessinée, retranscrite en signes sur le papier. Enfin, autre force en mouvement, il y a, au point de croisement de la pensée intime et du texte partagé, la friction, nécessaire, entre un imaginaire singulier et un mode de pensée organisé selon différents codes linguistiques (syntaxe, orthographe, grammaire). Difficile alors de ne pas évoquer le mouvement induit au coeur de chaque phrase par la collision d’images. La définition de la beauté proposée par Lautréamont dans Les Chants de Maldoror – « beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie »s’impose naturellement à l’esprit, tant chacun des aphorismes de Philippe Jaffeux paraît obéir à une esthétique surréaliste, dont le seul but semble être de redonner vie à la magie du verbe.

Remarquables d’intelligence, les Courants blancs de Philippe Jaffeux rendent un hommage conjoint aux sources latine et grecque de notre poésie. Grecque, parce que l’écrivain envisage le poème comme un bel objet, façonné, construit, assemblé, ainsi que le suggère initialement l’étymologie du mot ποίημα. Latine également, dans la mesure où l’auteur s’aligne sur la conception romaine de la poésie (carmen, inis, n) en rendant aux mots toute leur puissance incantatoire. Au carrefour de la tradition et de la modernité, Philippe Jaffeux, fabuleux sorcier du texte, modèle le matériau littéraire à sa guise et ce qu’il crée est fascinant. Pour peu que vous vous y plongiez, le charme magnétique de ces Courants blancs vous poursuivra longtemps.

O. d’Harnois

.
.

*

Visuel_courants-blancs

*

.
.

QUELQUES EXEMPLES DE COURANTS :

« Il se noya dans un cercle lorsqu’il confondit l’eau avec une quinzième lettre solaire. »

« Il s’épuisait à écrire avec de l’encre rouge pour saigner le papier à blanc. »

« La beauté gardera son sens tant que l’art restera inutile à notre raison. »

« Nous mourons dans l’ignorance car nous avons vécu sans savoir pourquoi nous sommes nés. »

« Sa page fut recouverte par ses empreintes dès qu’il identifia l’écriture à un crime. »

« Les oeufs n’auront pas de début ni de fin tant qu’ils ne seront pas ronds. »

« Un point final concluait chacune de ses phrases car il écrivait pour ne plus se soucier du lendemain. »

.
.

*

"O L'AN/", Philippe Jaffeux  © Atelier de l'agneau Editeur, 2011

« O L’AN/ », Philippe Jaffeux © Atelier de l’agneau Editeur, 2011

*

.

.
.
.

———————–

POUR EN SAVOIR PLUS

.

.

❖ Le site de l’auteur : Philippe JAFFEUX – ALPHABET

.

❖ Une interview de Philippe Jaffeux  : Entretien avec Emmanuele Jawad

.

❖ Articles  :

.1.Philippe Annocque : Courants blancs de Philippe Jaffeux

.2.Marie-Josée Desvignes : Courants blancs – Philippe Jaffeux

.3.Muriele Camac : Note de lecture Courants blancs 

.

.

.

1 comments

Répondre ÉCRIT PARLÉ : La méthode Jaffeux – Lectures au coeur
1 juillet 2016

[…] à garder à portée de main durant la lecture des textes majeurs de l’écrivain : Alphabet, Courants blancs, Autres courants. Comme un ouvrage de référence, comme une notice explicative. À déconseiller […]

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :