6.4.X : Tu n’attends plus que l’ombre s’efface

In: 6.4.X - Une mécanique de l'espoir

On: 9 décembre 2017

 

Photographie : Cuiller à sel © O.d'Harnois

 

.

.

.

 

.

.

.

Tu n’attends plus que l’ombre s’efface 

.

 

Tu n’attends plus que l’ombre s’efface

peau à peau

tu défais la lumière

et de la nuit qui te berce comme une mère

parfois tu recueilles un poudroiement de lune

.

pourtant il faut encore puiser dans l’obscur

tous les mots qui te poussent au rêve

.

par jeu tu bouscules l’horizon

là-bas des collines pâles

se baignent bleues et nues dans le soleil

c’est peut-être que le jour se lève

.

——————————————

Odile d’Harnois –Tu n’attends plus que l’ombre s’efface in 6.4.X – Une mécanique de l’espoir (2017)

 

.

.

.

Photographie © Odile d'Harnois

.

.

.

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

 

❖ 6.4.X – Une mécanique de l’espoir 

est le projet poétique que vous pourrez suivre cette année sur Lectures au Coeur. Jusqu’au 31 décembre 2017, vous pourrez ainsi découvrir, chaque jeudi, un nouveau texte qui viendra ajouter sa pierre à la construction du recueil. Chaque poème sera illustré d’une ou de plusieurs photographies.

.

❖ Portfolio : Rerum Anima

.

 ❖ D’autres photos sont à découvrir sur le compte lecturesaucoeur d’Instagram

.

❖ Si vous n’avez pas de compte Instagram, vous pouvez tout de même suivre en live sur ce blog les publications photographiques de Lectures au Coeur

Au bas de chaque page du blog, un bandeau photographique récapitule en effet au jour le jour les dernières publications photo de Lectures au Coeur sur Instagram

.

.

 ❖ D’autres poèmes rassemblés sous le titre Libres Cadences peuvent être lus également sur Lectures au Coeur. Suggestions :

 

0 comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :