6.4.X : Les évidences du hasard

In: 6.4.X - Une mécanique de l'espoir

On: 20 juillet 2017

Le hasard © Odile d'Harnois

 

 

 

 

 

.

.

Les évidences du hasard

.

.

Sans doute le fallait-il

.

lorsque vos deux trajectoires                                   

se sont inopinément croisées                                   

entre ta peau et la sienne                                         

le soleil a explosé    

.

de la rencontre les aléas ont fondu                       

comme neige  

.

car l’amour après tout ne connaît                                                    

du hasard                                                                  

que ses évidences  

.

——————————————

Odile d’Harnois – Les évidences du hasard in 6.4.X – Une mécanique de l’espoir (2017)

.

..

 Photographie © Odile d'Harnois

.

.

—————

Pour en savoir plus

.

.

❖ 6.4.X – Une mécanique de l’espoir 

est le projet poétique que vous pourrez suivre cette année sur Lectures au Coeur. Jusqu’au 31 décembre 2017, vous pourrez ainsi découvrir, chaque jeudi, un nouveau texte qui viendra ajouter sa pierre à la construction du recueil. Chaque poème sera illustré d’une ou de plusieurs photographies. 

.

.

 ❖ D’autres photos sont à découvrir sur le compte lecturesaucoeur d’Instagram

Pour information : Lectures au Coeur a passé le cap des 1 000 abonnés sur Instagram

.

.

❖ Si vous n’avez pas de compte Instagram, vous pouvez tout de même suivre en live sur ce blog les publications photographiques de Lectures au Coeur

Au bas de chaque page du blog, un bandeau photographique récapitule en effet au jour le jour les dernières publications photo de Lectures au Coeur sur Instagram

.

.

 ❖ D’autres poèmes rassemblés sous le titre Libres Cadences peuvent être lus également sur Lectures au Coeur

Suggestions : 

Des corps en repos …

Mais de l’amour …

.

.

.

 

2 comments

Répondre Myopaname
28 juillet 2017

Chaque jour, chaque instant, s’offre à mille hasards…
J’aime tous les mots d’ici 😉

Répondre Caroline D
20 juillet 2017

sans doute le fallait-il, oui
mais comment savoir, évidemment

et puis j’ai souri
de cinq dés, sur six chiffres, le quatre manquant… 6.4.x

belle semaine, Odile
Montréal est pleine d’humeurs cet été
entre soleil et pluie
contrastes et grisaille
la vie qui foisonne

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :