NOUVELLES DE L’AUTRE VIE : Fiction et mondes parallèles

In: Chroniques littéraires

On: 28 octobre 2016

♥️♥️♥️

 

Recueil de nouvelles

Thierry Horguelin

Paru en juin 2016 aux éditions L’Oie de Cravan, 120 pages

*

visuel-nouvelles-de-l-autre-vie

Thierry Horguelin, Nouvelles de l’autre vie © Éditions L’Oie de Cravan, 2016

*

SI VOUS AIMEZ les doubles, les miniatures, les fantômes et les mondes parallèles, si vous aimez les aéroports, les jeux vidéo, la science-fiction et Twitter, si vous aimez les histoires qui explorent les frontières poreuses entre rêve et réalité, alors vous aimerez sans doute les Nouvelles de l’autre vie de Thierry Horguelin.

*

photo-thierry_horguelin

Photo : Thierry Horguelin
Images may be subject to copyright

*

LE RÉSUMÉ

Dans une autre vie, l’auteur de ce livre n’écrit plus. Son double s’en charge pour lui. L’angoisse des aéroports étreint une grande indécise. Un passionné de modèles réduits fonde le musée de ses rêves. Un enquêteur arpente sans fin le lieu d’un crime ancien. Un cauchemar persécute une jeune noctambule. Les grands classiques littéraires mélangent leurs intrigues. Le monde futur se désagrège inéluctablement.Après les nouvelles de La Nuit sans fin (prix Franz de Wever 2009), Thierry Horguelin poursuit ici l’exploration de quelques labyrinthes.

Source : L’Oie de Cravan

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR  ♥️♥️♥️

Paru en juin 2016 aux éditions montréalaises de L’Oie de Cravan, le recueil de Thierry Horguelin, Nouvelles de l’autre vie, explore entre fiction et réalité sept frontières poreuses, sept points d’entrée originaux qui soulignent la dualité de l’être. Comme une malicieuse entrée en matière, le premier récit s’organise ainsi autour de la notion de « double ». L’auteur nous entraîne sur les traces d’un mystérieux alter ego, « un imposteur [qui] usurpe [sa] signature » et qui le précède partout où il passe. D’emblée, les jeux de miroir soulignent combien en littérature, les lignes de démarcation entre le vrai et le faux sont perméables. Tandis que le texte se construit sur une vertigineuse mise en abîme – Thierry Horguelin écrit l’histoire de son double lui-même harcelé par un double qui se fait appeler Thierry Horguelin – , le recueil trouve dans cette première nouvelle une pierre solide où édifier un ensemble cohérent autour de l’idée que nous menons tous une « autre vie ». Une vie qui prend racine dans l’imaginaire et qui prolonge le temps du rêve et de l’enfance. Passionnés de littérature, de modèles réduits ou de jeux vidéo, les personnages qui gravitent dans les textes de Thierry Horguelin ont en commun d’entremêler l’imaginaire à la réalité, de construire des mondes parallèles où ils s’épanouissent. Mais ils franchissent parfois si lourdement la ligne de démarcation qui sépare le réel de la fiction qu’il leur arrive de sombrer dans la confusion. C’est le cas de Patricia Connors qui finit par ne plus savoir qui elle est, une technicienne de maintenance du jeu video interactif Alterlife ou l’un de ses personnages. Toujours sur le fil, prêts à basculer dans la folie, les héros de Nouvelles de l’autre vie entretiennent le trouble des lisières. Une mathématicienne torturée par l’angoisse passe en revue tous les possibles de l’existence et se fige dans un interminable jeu d’hypothèses et de propositions logiques. Un miniaturiste de renom devient un assassin. Une jeune fille sensible voit la Mort en rêve. L’écriture prend ici tous les risques de la fiction littéraire. Elle s’autorise toutes les libertés, invente le futur, élabore une arme de destruction massive, fait entrer l’âme d’un mort sur une scène de crime. Ingénieux, malin, le recueil de Thierry Horguelin regorge d’idées originales, souvent puisées dans la modernité de l’ère digitale. Entre suspense et science-fiction, ces Nouvelles de l’autre vie, illustrées en couverture par une photographie d’Antoine Peuchmaurd, sauront retenir l’attention des rêveurs. Et si les amoureux du verbe sont un peu décontenancés par la pauvreté stylistique de la Tweet fiction conclusive, la teneur littéraire du propos, sa fantaisie, leur arracheront au final quelques sourires ravis. Une lecture plaisante à découvrir.

O.d’Harnois

 

——–——–

Pour en savoir plus

.

❖ Thierry Horguelin

est né à Montréal. Il vit aujourd’hui en Belgique. Fut libraire, puis longtemps critique littéraire et de cinéma. Travaille aujourd’hui dans l’édition. Il est l’auteur de recueils de nouvelles et de proses brèves parus aux éditions L’Oie de Cravan (Le Voyageur de la nuit, la Nuit sans fin et Choses vues) et L’Herbe qui tremble (Alphabétiques). La Nuit sans fin a reçu le prix Frans De Wever de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. 

Source : Éditions L’Oie de Cravan

❖ Le blog de l’auteur : Locus Solus

❖ Le site de la maison d’édition : L’Oie de Cravan

Le blog du photographe Antoine Peuchmaurd : La vie palpitante d’Antoine P.

0 comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :