ENTRE LES LIGNES : Un petit livre tendre

In: Notes de lecture

On: 6 novembre 2015

♥️♥️♥️

.

.

 

Récit autobiographique

Michel Baglin

Nouvelle édition parue en juin 2015 aux éditions Le Bruit des autres, 120 pages

*

Couverture_Entre_les_lignes

Michel Baglin, Entre les lignes © Editions Le Bruit des autres, 2015

*

.

.

SI VOUS AIMEZ les trains, le sifflement des locomotives et le tonnerre des machines lancées à pleine vitesse, si vous aimez les récits autobiographiques quand ils se voilent de pudeur, si vous aimez les retours sur soi quand ils se parent des délicatesses de la poésie, alors vous aimerez sans doute Entre les lignes de Michel Baglin.

.

.

*

Photo_Baglin Michel

Photo Michel Baglin

*

.

.

LE RÉSUMÉ

Ce texte nous a été révélé pour la première fois en 2002 par les éditions de La Table Ronde ; il suscita alors plusieurs commentaires élogieux :

« Entre les lignes procure ce petit enchantement printanier qui consiste à découvrir encore, après trente-cinq ans de lectures, un écrivain qu’on ne connaissait pas et qu’on aimera toute la vie.» Patrick Besson, Le Figaro

« Dans un livre émouvant et juste, le poète Michel Baglin paie sa dette aux chemins de fer qui, dans un sifflement de western, ont traversé son enfance.» Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur

« Personne depuis Cendrars et Larbaud n’avait aussi bien évoqué les paysages défilant à travers la fenêtre, le son si rassurant des roues sur les rails, les locos fumantes, les tortillards comme les TGV.» Olivier Barrot, Télé 7 jours

« Livre nostalgique et délicieux… Un pays des trains qu’il connaît comme sa poche et qu’habitent des personnages que nous n’oublierons plus.» Christian Laborde, Le Figaro Magazine

« Au fil des impressions, les mots restituent des images fortes, évocatrices, véritables invitations au voyage. Un itinéraire contagieux et envoûtant.» Christophe Henning, La Voix du Nord

« Voilà un petit livre propre, net, et qui remplit le lecteur d’un sentiment trop peu fréquent : la gratitude.» Pierre Perrin, L’Autre Sud

Source : Les éditions Le Bruit des autres

.

.

L’AVIS DE LECTURES AU COEUR                ♥️♥️♥️

Réédité au début de l’été 2015 par les éditions Le Bruit des autres, Entre les lignes, un récit autobiographique de Michel Baglin, avait d’abord été publié en 2002 par les éditions de La Table Ronde déjà sensibles au charme de ce petit livre tendre. Né en 1950 à Nogent sur Marne, l’écrivain rapporte ici comment une passion enfantine pour les trains s’est au fil du temps révélée plus prégnante, plus structurante qu’il ne pouvait d’abord l’imaginer. De cet amour qui se transmet de père en fils comme un héritage intime, Michel Baglin esquisse à mots couverts l’émouvante intensité. Gare de Lyon ou gare d’Austerlitz, chaque nouveau voyage entretient le bonheur des rituels familiaux. Avant le départ du train, l’enfant, dans l’ombre rassurante du père, va voir la locomotive, l’observe, la détaille du regard, se familiarise peu à peu avec ce monstre d’acier, lourd et frémissant, qui le fascine. Parce qu’elles se cristallisent autour du thème central de la famille, les images de train qui traversent de part en part le récit sont ainsi naturellement porteuses d’une forte charge sentimentale. À travers elles, symbole des premiers bonheurs de l’enfance, c’est tout un univers ferroviaire, rude et chaleureux, que dans le fracas des machines, le poète fait revivre sous nos yeux. De la maison joliment clôturée de blanc des cousins de Sartrouville, tous deux gardes-barrières, à la cité des cheminots de La Rochelle, où le jeune Michel passe ses vacances, tout s’organise autour du rail, comme si sous le maillage du réseau ferroviaire, la vie tissait, en secret, une cartographie du sensible, seule capable de relier entre elles tant d’émotions fondatrices. Portrait d’un homme épris de liberté, Entre les lignes ravive la magie des locomotives qui fument et des voyages en train qui se déclinent comme autant de formidables aventures. Concis, le texte, empreint de pudeur et de nostalgie, rend compte des émerveillements de l’enfance avec une délicieuse fraîcheur. Il ne faut pas hésiter à se plonger dans la lecture de ce tendre opuscule. Car ce qui se lit ici entre les lignes est bien doux pour le coeur.

O. d’Harnois

.

.

 

 _____________

 Pour en savoir plus  

.

.

❖ Les éditions Le Bruit des autres : Le site

❖ D’autres articles critiques :

1/ Jacques Ibanès : Michel Baglin, Entre les lignes

.

.

3 comments

Répondre CHEMINS D'ENCRE : Un écrivain en quête de sens – Lectures au coeur
17 juin 2016

[…] – Entre les lignes : Un petit livre tendre […]

Répondre Laplaze Evelyne
6 mars 2016

Inconditionnelle du train et du voyage
fantastiquement poétique, sociologique qu’il procure, je suis curieuse de lire ce texte que je ne connais pas. J’ai hâte d’aller me l’offrir!

Hyacinthe46

Répondre lecturesaucoeur
7 mars 2016

Je me doutais un peu que vous aimiez les trains 😉
Merci à vous, ELB, pour cette agréable visite !

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :